Carfilzomib 20140106

Promoteur

Amgen

Phase

Phase Ib

Indication

Leucémie aiguë lymphoblastique en rechute / réfractaire chez l'enfant

Description

Le principe de cette étude est de déterminer la dose maximal tolérée et d’évaluer la sécurité, la tolérance et l’activité du Carfilzomib seul ou associé à une chimiothérapie d’induction chez des enfants présentant une leucémie aiguë lymphoblastique en rechute ou réfractaire.

Principaux critères d’inclusion

1. Être âgé de 21 ans ou moins au moment du diagnostic de la LAL et être âgé de plus de 1 an au moment de l’initiation du traitement à l’étude.

2. Les patients doivent présenter une leucémie aiguë lymphoblastique avec ≥ 5 % de blastes dans la moelle osseuse (maladie M2 ou M3), avec ou sans maladie extra-médullaire.

3. Pour être éligible, les patients doivent avoir présenté une ou plusieurs tentatives thérapeutiques antérieures, telles que :

– première rechute précoce (< 36 mois après le diagnostic initial) après une RC (LAL-B) ou première rechute à tout moment après le diagnostic initial après une RC (LAL-T)

– rechute après une RC suivant la première rechute ou une rechute ultérieure (càd > ou = 2 rechutes)

– impossibilité d’obtenir une RC à partir du diagnostic initial après au moins une tentative d’induction.

4. Les patients doivent avoir un taux de créatinine sérique < ou = 1,5 la limite supérieure de la normale (LSN) en fonction de leur âge. Si le taux de créatinine sérique est > 1,5 LSN, le patient doit avoir une clairance de la créatinine calculée ou un taux de filtration glomérulaire par radio-isotopes (TFG) ≥ 70 mL/min/1,73 m².

5. Fonction hépatique adéquate, définie comme suit :

– bilirubine totale < ou = 1,5 LSN institutionnelle, sauf en présence de syndrome de Gilbert

– ALAT < ou = 5 x LSN institutionnelle.

6. Indice de performance : indices de Karnofsky ou Lansky ≥ 50 pour les patients âgés de > 16 ans ou < ou = 16 ans, respectivement.

Principaux critères d’exclusion

1. Allergie connue à l’un des médicaments utilisés au cours de l’étude (Les patients ayant déjà fait une allergie à l’asparaginase d’E. coli, mais pouvant recevoir de l’Erwinia sont éligibles).

2. Allergie connue au Captisol® (un dérivé de la cyclodextrine utilisé pour solubiliser le carfilzomib ; pour obtenir une liste complète des médicaments contenant du Captisol®, consultez le site Internet de Ligand Pharmaceuticals, Inc.).

3. Fraction de raccourcissement du ventricule gauche < 30 %.

4. Antécédents de pancréatite de grade ≥ 2.

5. Réaction du greffon contre l’hôte active nécessitant un traitement systémique.

6. Culture positive ou toute autre évidence d’une infection par des bactéries ou des champignons dans les 14 jours d’initiation du traitement de l’étude.

7. Trisomie 21.

8. Restrictions thérapeutiques antérieures :

– Les patients doivent avoir terminé leur traitement par G-CSF ou tout autre facteur de croissance myéloïde au moins 7 jours avant l’initiation du traitement à l’étude. Les traitements par facteurs de croissance myéloïdes pégylés doivent être terminés au moins 14 jours avant l’initiation du traitement à l’étude.

– Les patients doivent avoir reçu la dernière dose d’anticorps non monoclonal au moins 7 jours avant l’initiation du traitement à l’étude. Pour les agents dont les effets indésirables (EI) connus surviennent au-delà de 7 jours après la dernière administration, ce délai doit être étendu au-delà de la période pendant laquelle les EI sont susceptibles de survenir, le moniteur médical du sponsor devra être contacté.

– Au moins trois demi-vies d’anticorps doivent s’être écoulées depuis la dernière dose d’anticorps monoclonal ( par ex.. 66 jours pour le rituximab et 69 jours pour l’épratuzumab) avant que les patients ne puissent initier le traitement à l’étude.

– Les patients doivent avoir terminé tout type d’immunothérapie active (par ex. vaccins anti-tumoraux) au moins 42 jours avant l’initiation du traitement à l’étude.

– Les patients ne doivent pas avoir reçu d’autres agents antinéoplasiques à des fins thérapeutiques, à l’exclusion de l’hydroxyurée et des anti-métabolites administrés dans le cadre d’une chimiothérapie d’entretien au cours des 7 jours précédant l’initiation du traitement à l’étude.

État de l'essai

Ouvert aux inclusions

Site(s)

Trousseau

Investigateur principal

Armand ​Trousseau

Investigateur principal : Pr. Arnaud PETIT

Contact(s)

Audrey GUILMATRE

Ouiza BRAIK