ISA101b-HN-01-17

Promoteur

ISA Therapeutics BV

Phase

Phase II

NCT

Lien vers la fiche

Indication

Cancer de l'oropharynx HPV16-positif

Description

Étude randomisée en double aveugle, contrôlée contre placebo visant à comparer le Cémiplimab + ISA101b dans le traitement des patients atteints d’un cancer de l’oropharynx (COP) HPV16-positif et résistant au platine

Principaux critères d’inclusion

1. Diagnostic de COP HPV16-positif récidivant ou métastatique confirmé par examen histologique, ne pouvant faire l’objet d’un autre traitement à visée curative. Les patients atteints d’un carcinome épidermoïde HPV16-positif d’origine primitive inconnue, présentant un/des ganglion(s) dans le cou peuvent également participer à l’étude.

2. Génotypage de HPV16 déterminé par un laboratoire de référence centralisé spécifique avec une méthode d’amplification en chaine par polymérase (PCR) reconnue. Le génotypage nécessite au moins 10 lames blanches de coupes de tissus (frais ou prélevés antérieurement) fixés au formol et inclus en paraffine (FFIP).

3. Indice de performance ECOG de 0-1.

4. Progression ou récidive tumorale sous chimiothérapie contenant du platine pour le traitement d’un cancer primitif métastatique ou récidivant, ou dans les 6 mois suivant une chimiothérapie contenant du platine administrée comme partie d’un traitement néo-adjuvant ou adjuvant.

5. Maladie mesurable, définie comme au moins 1 lésion pourvant être mesurée de façon précise dans au moins 1 dimension et dont la taille minimum au scanner ou à l’IRM est de 10 mm (RECIST 1.1). Les lésions indicatrices ne doivent pas avoir fait l’objet d’un antérieur par chirurgie, radiothérapie ou ablation par radiofréquence, sauf en cas de progression documentée après traitement.

6. Toute radiothérapie à visée curative antérieure doit avoir été réalisée au moins 8 semaines avant l’administration du médicament de l’étude. Toute radiothérapie palliative focale antérieure doit avoir été réalisée au moins 2 semaines avant l’administration du médicament de l’étude.

Principaux critères d’exclusion

1. Patients présentant des métastases cérébrales ou des métastases leptoméningées actives connues. Les patients présentant des métastases cérébrales pourront participer à l’étude si celles-ci ont fait l’objet d’un traitement et en l’absence de signes de progression à l’IRM (ou au scanner quand l’IRM est contre-indiquée) pendant au moins 4 semaines après la fin dudit traitement. Une atteinte de la base du crâne sans signe définitif d’atteinte durale ou d’atteinte du parenchyme cérébral est acceptable. Patients nécessitant un traitement par prise de doses immunosuppressives de corticoïdes systémiques (>10 mg par jour d’équivalents prednisone) pendant au moins 2 semaines avant l’administration du traitement à l’étude.

2. Patients présentant une maladie auto-immune active, connue, diagnostiquée, ou chez qui une maladie auto-immune est soupçonnée. Les patients soufffrant de vitiligo, de diabète sucré de type I, d’hypothyroïdie résiduelle due à une thyroïdite auto-immune ne nécessitant qu’ne hormonothérapie thyroïdienne de remplacement, ou de psoriasis ne nécessitant pas de traitement systémique, peuvent être recrutés.

3. Traitement antérieur par anticorps anti-PD1 ainsi que par anticorps anti-PD-L1, anti-PD-L2, anti-CTL4 ou tout autre anticorps ou médicament ciblant spécifiquement les voies de co-stimulation des lymphocytes T ou des points de contrôle immunitaire.

4. Traitement antérieur par des vaccins anti-HPV thérapeutiques comprenant ISA101 ou ISA101b. Les patients qui ont reçu un vaccin anti-HPV préventif sont autorisés.

5. Administration d’un vaccin vivant dans les 30 jours précédant la première administration du médicament de l’étude.

6. Infection non contrôlée par le VIH, le virus de l’hépatite B ou le virus de l’hépatite C sauf :

  • les patients porteurs du VIH dont l’infection est contrôlée (CV indétectable et CD4 au dessus de 350 cellules/mm3 soit spontanément soit sous régime ARV stable) sont autorisés à participer.
  • les patients porteurs du VHB (AgHBs+) dont l’infection est contrôlée (ADN VHB dans le sang en-dessous de la limite de détection par PCR ET traitement antiviral contre l’hépatite B sont autorisés à participer.
  • les patients présentant des Ac anti-VHC + dont l’infection est contrôlée (ARN VHC indétectable par PCR soit spontanément soit en réponse à une ligne antérieure de traitement anti-VHC) sont autorisés à participer.

État de l'essai

Ouvert aux inclusions

Site(s)

Pitié-Salpêtrière

Investigateur principal

Dr Luca CAMPEDEL

Contact(s)

Antonin DREAN antonin.drean@aphp.fr